Finances personnelles et argent
2018-09-10 14:46:05 +0000
7

Comment l'intérêt composé fonctionne-t-il avec les actions ?

Je viens d'apprendre ce qu'est l'intérêt composé, et je veux savoir si j'ai bien compris : Vous achetez une action, et ensuite vous la gardez. Et au fil du temps, vous ne ferez qu'accumuler des intérêts sur vos intérêts. Est-ce bien cela ? Vous ne devez rien faire d'autre que d'acheter une action et d'attendre. Parce que dans les vidéos que j'ai regardées, la capitalisation était expliquée comme un réinvestissement de vos intérêts, ce qui implique que vous devez prendre une mesure pour les réinvestir. Mais en réalité, tout ce que vous avez à faire, c'est de ne pas retirer l'intérêt acquis, n'est-ce pas ? Parce que si vous achetez une action à 100 $ et qu'elle atteint 110 $ et que vous la vendez à 110 $ pour la racheter à 110 $ (pour réinvestir votre argent), vous vous retrouverez au même endroit que si vous n'aviez jamais vendu l'action à 110 $. Ai-je raison dans mes hypothèses ? Expliquez-moi, s'il vous plaît, parce que je suis confus.

Pour recevoir les intérêts composés, il me suffit d'acheter une action une fois et d'attendre, et les intérêts composés s'accumuleront automatiquement, sans que je n'aie à faire quoi que ce soit pour cela. Est-ce bien cela ? Merci pour votre réponse !

Réponses [4]

11
2018-09-10 15:07:25 +0000

Eh bien, pour clarifier la terminologie, les actions ne rapportent pas d'intérêts. De nombreuses actions versent des dividendes, que vous pouvez parfois choisir de prendre en espèces ou de reinvestir (c'est-à-dire soit prendre le dividende en actions, soit acheter d'autres actions avec le dividende), ce qui fonctionne alors un peu comme les intérêts composés. Cependant, le prix de l'action baisse du même montant que le dividende, ce qui est un échec du point de vue de l'investissement.

Les gains des investissements en actions proviennent de la croissance des entreprises sous-jacentes, et du reflet de cette croissance dans le cours de leurs actions. Ainsi, si une entreprise croît de 10 % par an, le cours de son action (toutes choses égales par ailleurs) devrait également augmenter à ce rythme.

De plus, dans les comptes bancaires et autres investissements similaires, les intérêts sont garantis, mais pas les rendements boursiers. Les actions peuvent (et c'est souvent le cas) perdre de leur valeur. Une seule action sera souvent beaucoup plus volatile (avec des hauts et des bas plus importants) que le marché dans son ensemble. La stratégie "acheter et conserver" est donc une bonne stratégie à long terme, mais elle est moins risquée lorsque vous avez de nombreuses actions (ou fonds communs de placement) dans votre portefeuille.

Si vous observez le marché sur de longues périodes, alors le calcul ressemble à l'effet des intérêts composés garantis, mais avec des actions uniques et des périodes d'investissement plus courtes, il y a beaucoup plus de risques à prendre en compte.

Donc pour répondre à la question, oui, investir dans des actions peut conduire à une croissance composée comme les intérêts en moyenne, mais seulement sur de longues périodes, et il y aura des années de croissance au-dessus et en dessous de cette moyenne.

11
3
2018-09-10 16:07:00 +0000

Vous mélangez apparemment des actions et d'autres formes d'investissements.

Comme d'autres l'ont dit, les actions rapportent généralement des dividendes et non des intérêts. Il n'y a généralement pas de taux fixe, une action ne paie pas un "dividende de 10%" fixe.

Un compte d'épargne, par exemple, rapporte des intérêts. Selon le pays dans lequel vous vous trouvez, il existe généralement une grande variété d'autres types de placements qui fonctionnent de la même manière (avec des variations en termes de versement, de fiscalité, d'obligation de conserver le placement pendant une durée donnée, etc.) ). Pour ces types de placements, les intérêts sont généralement (mais pas toujours) versés sur le même compte, ce qui fait qu'ils sont également rémunérés au cours de la période suivante, et cela se répète encore et encore.

Il existe des moyens de réinvestir les dividendes des actions dans d'autres actions, le plus souvent dans des comptes d'investissement qui sont composés d'un portefeuille d'actions. Ceux-ci peuvent alors agir comme un compte d'épargne, mais, comme d'autres l'ont dit, s'il est basé sur des actions, c'est beaucoup plus risqué qu'un compte d'épargne, car la valeur des actions peut chuter en période de crise. Non seulement il n'y a pas de rendement fixe, mais même votre capital (ce que vous avez investi) pourrait diminuer (beaucoup).

3
3
2018-09-10 16:13:10 +0000

Je viens d'apprendre ce qu'est l'intérêt composé, et je veux savoir si j'ai bien compris : Vous achetez une action, et ensuite vous la gardez. Et au fil du temps, vous ne ferez qu'accumuler des intérêts sur vos intérêts. Est-ce bien cela ? Vous ne devez rien faire d'autre que d'acheter une action et d'attendre. [...] vraiment, tout ce que vous avez à faire, c'est de ne pas retirer les intérêts acquis, n'est-ce pas ?

C'est une description plus ou moins correcte des intérêts composés, à l'exception du mot "action". Les actions n'offrent généralement pas1 d'intérêt, donc l'achat d'une action ne vous fera généralement pas gagner d'intérêt, composé ou non.

Mais si vous avez acheté quelque chose qui offre des intérêts - ce qui pourrait être aussi simple que de placer de l'argent sur un compte d'épargne, mais il existe de nombreuses autres options - cette description serait plus ou moins correcte. Vous gagneriez des intérêts et, dans la plupart des cas, ces intérêts seraient simplement placés sur le compte rémunéré, où ils seraient pris en compte dans les intérêts futurs que vous pourriez gagner sur ce compte.

Par exemple, un intérêt de 10 % sur 100 $ vous rapporterait 10 $ - ce qui signifie que votre compte est maintenant à 110 $ et que votre prochain intérêt de 10 % est de 11 $ au lieu de 10 $. Notez que cela ne se produit pas si les intérêts sont retirés du compte (et dans certains cas, les intérêts ne pourraient pas du tout rejoindre le reste du compte, de sorte que vous n'auriez pas du tout d'intérêts composés).

Parce que dans les vidéos que j'ai regardées, la capitalisation est expliquée comme un réinvestissement de vos intérêts, ce qui implique que vous devez prendre une mesure pour les réinvestir.

C'est généralement exact : les actions ne rapportent généralement pas d'"intérêts" du tout, mais plutôt des "dividendes", c'est-à-dire de l'argent que vous recevez et dont vous pouvez faire ce que vous voulez. Si vous réinvestissez cet argent, le résultat est un peu comme un intérêt composé : l'argent que vous avez déjà gagné augmente celui que vous pourrez gagner à l'avenir. Ce n'est pas automatique.

Mais les dividendes ne sont pas non plus le principal moyen de gagner de l'argent grâce à une action. La principale façon d'y parvenir est de les vendre plus tard, lorsque leur valeur a augmenté. Le changement de la valeur de l'action est automatique. D'une certaine manière (par exemple, du point de vue de la plupart des autorités fiscales), vous avez automatiquement gagné de l'argent si la valeur des actions que vous possédez a augmenté. Mais cela n'est pas vraiment "composé", sauf dans le sens abstrait où la valeur des actions a augmenté parce que l'entreprise est plus forte - et, étant une entreprise plus forte, elle peut être mieux placée pour augmenter encore sa valeur.

Et en fin de compte, il faudrait encore choisir quand vendre l'action pour réaliser le bénéfice, donc même si la valeur change "automatiquement", vous ne pourrez pas réellement utiliser cette richesse avant de vendre, et ce n'est pas du tout automatique (choisir quand vendre et quand acheter est immensément difficile). Une fois que vous avez vendu, en supposant que vous ayez fait un bénéfice, vous avez maintenant plus d'argent - et vous pourriez à nouveau le réinvestir dans de nouveaux investissements pour, si tout va bien, "composer" vos gains, en quelque sorte.

Mais surtout, les intérêts sont généralement garantis ; si vous achetez sur un compte rémunéré, la personne qui a pris votre argent vous doit généralement cet argent ainsi que les intérêts convenus, selon le calendrier convenu. S'il ne vous le verse pas, vous pouvez le poursuivre en justice pour l'obtenir.2 S'il ne vous le verse pas, ces choses sont généralement assurées (légalement, elles doivent être assurées) et la compagnie d'assurance vous le versera à la place - et si elle ne vous le verse pas, vous pouvez la poursuivre en justice pour l'obtenir.2

Investir ne fonctionne pas comme cela. Lorsque vous investissez, vous n'avez droit qu'à votre part de l'argent provenant de l'investissement, et à rien d'autre. Si aucun argent ne sort de l'investissement (que l'entreprise se porte mal ou autre), vous n'obtenez rien. Si l'entreprise fait faillite, non seulement vous n'avez rien, mais vous ne pouvez pas non plus vendre votre investissement à qui que ce soit d'autre parce qu'il n'aura aucune valeur. Investir comporte toujours un certain risque. Comme d'autres réponses l'ont suggéré, la diversification est le moyen éprouvé d'atténuer ces risques.

Pour recevoir des intérêts composés, il me suffit d'acheter une action une fois, puis d'attendre, et les intérêts composés s'accumuleront automatiquement, sans que je n'aie à faire quoi que ce soit pour cela. Est-ce bien cela ? Merci pour votre réponse !

Non, ce n'est pas correct pour les actions. C'est correct pour les choses qui rapportent réellement des intérêts, plus ou moins, mais pas pour les actions. Pour les actions, les dividendes doivent être investis si vous voulez les "composer", et de plus, les actions impliquent un risque et donc rien n'est "automatique" avec elles. Vous pouvez accumuler de l'argent - ou le perdre.

Supposons que vous investissez 100$ dans une action, et qu'elle monte de 10%, donc vous avez gagné 10$, donc maintenant vous avez 110$. Si vous ne faites rien et que vous gardez vos actions qui valent 110$ et que l'action monte encore de 10%, vous gagnerez 11$. Vous avez donc maintenant 121 $ et vous avez gagné des intérêts composés, sans avoir à faire quoi que ce soit.

Il faut faire attention ici : +10% de quoi ? Les pourcentages sont toujours _de quelque chose. Puisque les paiements d'intérêts sont toujours effectué selon un calendrier régulier en montants réguliers, c'est clair et nous l'oublions : chaque paiement est effectué en fonction du montant sur le compte avant le paiement. Mais la valeur des actions fluctue constamment : vous devez choisir arbitrairement un point de référence, et _alors dire que sa valeur est "en hausse de 10%" par rapport à ce point de référence choisi arbitrairement.

Si vous dites que l'action valait 100 dollars au point A, et qu'au point B sa valeur a augmenté de 10 % par rapport au point A, et qu'au point C sa valeur a augmenté de 10 % par rapport au point B, alors oui, votre description est exacte. Mais les points A, B et C sont tous choisis arbitrairement : vous auriez pu choisir des points différents et avoir des pourcentages différents. Par exemple, supposons que je dise hier qu'il a augmenté de 10 % par rapport au mois dernier, puis que je dise aujourd'hui qu'il a augmenté de 10 % par rapport à l'année dernière : il est tout à fait possible que le prix n'ait pas changé entre les deux jours, si son prix du mois dernier se trouve être le même que celui de l'année dernière. Il n'a pas augmenté de 10 % "deux fois". Et, d'ailleurs, il pourrait avoir perdu de l'argent entre hier et aujourd'hui - peut-être qu'hier il était en hausse de 15% par rapport à l'année dernière, mais il a fait un grand plongeon et a perdu une grande partie de sa valeur, et il n'est plus qu'en hausse de 10% par rapport à l'année dernière. Vous devez suivre attentivement les points de référence.

Tout ce qui compte vraiment, en termes de richesse, c'est la valeur de l'action aujourd'hui, et non plus ce qu'elle avait auparavant. (La façon dont elle a évolué dans le temps peut être importante pour décider d'acheter ou de vendre des actions, bien sûr). C'est très différent des intérêts composés, où votre paiement de 10 % est de 11 $ en raison du paiement précédent de 10 $. Avec une action, la valeur peut (et va presque certainement) augmenter un jour et diminuer un autre jour, et sa valeur passée n'est qu'indirectement pertinente.

Rappelez-vous toujours : les performances passées ne garantissent pas les résultats futurs.

  1. le mot "habituellement" devrait apparaître à de nombreux endroits dans cette réponse ; pour faciliter la lecture et garder les choses plus simples, je laisserai la plupart d'entre elles de côté.

  2. Vraiment, vous pouvez "poursuivre" pour à peu près n'importe quoi. Ce que je veux dire ici, c'est que vous pouvez intenter un procès et que vous pouvez raisonnablement espérer obtenir gain de cause. Vous êtes légalement redevable de cet argent et le tribunal devrait vous soutenir dans cette démarche si nécessaire. Il ne serait pas difficile de trouver un avocat pour vous représenter et le tribunal prendrait l'affaire au sérieux. D'autre part, si vous ne pouvez pas démontrer que vous avez un droit légal à cet argent - par exemple, s'il s'agit d'un investissement et non d'un compte à intérêt garanti -, vous ne pourrez probablement pas trouver d'avocat pour vous représenter et vous ne trouverez probablement pas de tribunal disposé à vous autoriser à vous représenter vous-même. Si vous parveniez à aller aussi loin, vous seriez la risée du tribunal, sans avoir à payer d'amende pour avoir fait perdre du temps au tribunal.

3
2
2018-09-10 15:15:02 +0000

La plupart des actions ordinaires donnent droit à des dividendes. Certaines actions privilégiées versent une combinaison d'intérêts et de dividendes. S'il s'agit d'un compte non abrité, les deux sont généralement imposables.

Si vous réinvestissez vos dividendes et que le cours de l'action s'apprécie, ces dividendes seront composés. Les intérêts sont composés SI vous recevez des intérêts sur votre solde en espèces, mais qu'aux taux bas actuels, ce n'est rien. Certains courtiers ne versent pas d'intérêts sur les soldes de trésorerie.

Quant à l'achat d'une action à 100 $, puis sa vente à 110 $ et son rachat à 110 $, vous pouvez être ou ne pas être "au même endroit" car si vous n'êtes pas à l'abri, vous devrez payer des impôts sur la plus-value de 10 $.

2

Questions connexes