Finances personnelles et argent
2012-10-03 07:50:29 +0000
24

Comment les banques peuvent-elles se permettre d'offrir des récompenses sur les cartes de crédit ?

Je comprends que Visa et MasterCard gagnent de l'argent sur les frais de transaction, mais à combien s'élèvent ces frais (le cas échéant) pour les banques ? Les banques gagnent-elles de l'argent sur les personnes qui paient leurs factures à temps, ou les programmes de récompense sont-ils payés par les personnes qui ne le font pas ?

Réponses [4]

36
2012-10-03 09:31:35 +0000

Il y a 3 entités dans une transaction par carte de crédit ;

  • La banque du commerçant / banque acquéreuse qui fournit le point de vente au commerçant où vous achetez / glissez votre carte. Cette banque est celle qui acquiert les fonds à la fin de la transaction.
  • Le réseau de cartes [Visa/Master/etc]
  • La banque émettrice [la banque qui vous émet une carte de crédit]

Généralement, lorsque vous glissez votre carte pour 100, le commerçant n'obtient qu'environ 97,5. Le 2,5 est réparti entre les trois entités, soit environ 0,5 pour la banque du commerçant, environ 0,5 pour le réseau de cartes et une part des lions à la banque émettrice d'environ 1,5

La raison pour laquelle la banque émettrice obtient une part importante est qu'elle prend le risque et fournit le crédit au client. En général, la banque émettrice verse l'argent à la banque commerciale via le réseau de cartes en quelques jours. La banque d'affaires n'est donc pas à court d'argent.

La banque émettrice, en revanche, vous aurait accordé un crédit de 10 à 50 jours, par exemple, selon la date à laquelle vous avez effectué la transaction et celle à laquelle le paiement est dû. En moyenne 30 jours de crédit. En gros, la banque acquéreuse vous prête de l'argent au taux de 18 %.

C'est à partir de cet argent que la banque émettrice donne des récompenses, qui sont généralement inférieures à 1%.

Dans les cas où la banque d'acquisition et la banque émettrice sont identiques, la banque gagnerait de l'argent sur les deux jambes de la transaction et lancerait donc des cartes co-marquées avec de meilleures récompenses.

Les chiffres ci-dessus sont indicatifs et les pratiques réelles varient d'une banque à l'autre, d'un réseau de cartes à l'autre et d'un pays à l'autre

Question connexe à Comment les sociétés de cartes de crédit réalisent-elles des bénéfices ?

36
7
2012-10-03 11:02:21 +0000

Une des raisons pour lesquelles certains commerçants aux États-Unis n'acceptent pas Discover est que les frais facturés par le magasin sont plus élevés que la moyenne.

Généralement, une partie des frais de transaction du réseau et de la banque émettrice est reversée au programme de récompenses. Dans certains cas, une partie des intérêts peut également être utilisée pour financer ces programmes. Certaines cartes vous donneront plus de points lorsque vous reportez un solde d'un mois à l'autre. Il faut donc encourager les consommateurs à payer des intérêts. Cette partie du programme sera financée par les frais d'intérêt.

Profits:

  • Le réseau ne gagne de l'argent qu'en fonction du volume des frais qu'il facture. Le réseau ne gagne de l'argent qu'en fonction du volume des frais qu'il facture. Il encourage cette pratique en offrant des récompenses aux consommateurs. Ils prennent une partie du risque lié à la fraude.
  • La banque qui a émis la carte gagne de l'argent grâce aux intérêts et aux frais, en plus de sa part des frais de glissement. Le non-paiement du solde par le consommateur est de la responsabilité de la banque émettrice.
  • Le magasin ou sa banque prélève une partie des frais pour faire fonctionner sa partie du réseau.

Récompenses:

Certaines récompenses sont presque toujours remboursées : en espèces dès que le montant des frais dépasse un seuil minimum. Certaines récompenses ne sont presque jamais échangées : des miles avec des exigences élevées et des périodes d'interdiction difficiles.

Les cartes de crédit qui ne comprennent pas comment leurs clients vont utiliser leur carte peuvent rencontrer des problèmes. Si elles proposent un programme de récompenses intéressant qui encourage l'utilisation, mais qui paie un pourcentage trop élevé des points gagnés, cela peut entraîner des problèmes. C'est particulièrement vrai lorsqu'un grand pourcentage d'utilisateurs payent intégralement chaque mois. Cela a fait mal à la Citibank dans les années 1990. Ils avaient une carte sans frais annuels pour toujours, et un pourcentage très élevé n'a jamais eu à payer d'intérêts. Les gens ont afflué vers la carte et l'ont gardée comme carte d'urgence, car ils savaient qu'elle n'aurait jamais de frais annuels.

7
5
2012-10-04 19:08:39 +0000

Les banques n'ont pas à payer les récompenses des cartes de crédit. Les commerçants finissent par payer la facture.

Les commerçants qui acceptent les cartes de crédit paient de 2 à 4 % de frais sur l'achat par carte de crédit. Ces frais servent à soutenir les programmes de récompenses.

Les commerçants assument également la majeure partie du risque lors d'une transaction par carte de crédit (bien que les sociétés de cartes de crédit voudraient vous faire croire le contraire). Si un voleur utilise une carte volée pour acheter un appareil photo chez Mike's Camera Shop par exemple, les fonds reçus par le commerçant lui seront retirés. En outre, le commerçant se verra imposer des frais de rétrofacturation (généralement de l'ordre de 20 à 60 dollars). Enfin, comme la carte a été volée, le commerçant ne pourra jamais récupérer sa marchandise, donc Mike's Camera est également hors de portée de l'appareil photo. Pas de caméra, pas d'argent, et des frais de 60 $ en plus. Les émetteurs de cartes de crédit gagnent 60 $ sur les frais de rétrofacturation et n'ont aucune responsabilité.

5
1
2016-11-26 17:27:35 +0000

La réponse de Michael Pryor correspond exactement à la question posée. La réponse actuellement acceptée de Dheer n'est pas entièrement vraie mais donne en gros un aperçu des différentes entités impliquées dans une transaction typique, avec quelques terminologies erronées, corrigées et améliorées ci-dessous.

  1. banque acquéreuse, celle qui acquiert le fonds à la fin d'une transaction. C'est la banque d'affaires où les fonds seront déposés.
  2. La société de carte de crédit.
  3. La banque émettrice, celle qui émet la carte de crédit au client.
1

Questions connexes