Finances personnelles et argent
2016-08-01 21:25:39 +0000
9

Comment puis-je retirer de l'argent de ma SARL ?

Je suis le seul membre d'une SARL. Je vais lui ouvrir un compte bancaire. J'ai 5 000 $ pour l'ouvrir.

Si je comprends bien, je suis autorisé à me payer sur les bénéfices à la fin de l'exercice. Mais que faire si je veux de l'argent avant la fin de l'année fiscale ? Comment puis-je retirer de l'argent avant la fin de l'année fiscale ? Il m'est difficile de me verser un salaire, car je ne sais pas combien d'argent l'entreprise va gagner, si tant est qu'elle en gagne.

Disons que je veux acheter un nouvel ordinateur portable pour mon usage personnel, mais que je n'ai pas d'argent sur mon compte chèque personnel. Comment puis-je retirer l'argent du compte bancaire de la SARL pour acheter cet ordinateur portable ?

Dois-je ouvrir le compte avec le minimum de 50 $ de la banque, puis ajouter plus d'argent si nécessaire ? Ou quelle autre approche devrais-je adopter ?

(J'espère que cette question n'est pas trop large...)

Réponses [4]

7
2016-08-02 00:56:50 +0000

Une SARL ou toute autre structure d'entreprise comporte DEUX parties.

Protection contre la responsabilité

C'est le tout point de la création d'une SARL.

Le contexte est qu'un avocat en a après votre SARL, et il soutient que la SARL n'est pas authentique, donc il peut s'en prendre à vos biens personnels - votre maison, votre voiture, vos IRA, toucher le salaire de votre femme, etc. C'est ce qu'on appelle percer le voile de l'entreprise ".

Qu'utiliserait-il pour prétendre que la SARL n'est pas authentique ?

  • Mélanger les actifs - mélanger et confondre la SARL et l'argent personnel dans les mêmes comptes, s'acheter un canapé avec les actifs de la SARL, etc.
  • La SARL n'a jamais été suffisamment financée pour fonctionner comme une entreprise autonome, c'est-à-dire qu'elle n'avait pas assez de liquidités pour payer les franchises d'assurance en cas de sinistre.
  • Faire quelque chose de sale, utiliser le bouclier pour échapper aux conséquences.
  • Ignorer les "formalités d'entreprise" telles que tenir des réunions avec procès-verbaux, rédiger des règlements et les faire appliquer.

  • La décision est prise entre vous et le juge dans le cadre d'un procès.

Il suffit de dire que la façon dont vous retirez de l'argent doit tenir compte des questions ci-dessus, ou vous risquez de briser le bouclier de la responsabilité et de devenir personnellement responsable, ce qui signifie que vous avez gaspillé les 25 dollars chaque année pour le maintenir enregistré.

Fiscalité

L'IRS a un mot pour les LLC à membre unique : "Disregarded entity".

L'IRS veut savoir si l'entité existe et si elle est liée à vous. Mais pour la déclaration des numéros d'imposition, il veut simplement que les numéros de la LLC soient incorporés à vos numéros personnels, parce que vous êtes la même entité à des fins fiscales.

La détermination ici est faite par vous. *Les SARL sont des structures incroyablement polyvalentes, et vous pouvez en fait choisir de les faire imposer comme une société, où il s'agit d'une "personne" distincte qui remplit sa propre déclaration d'impôts. * L'IRS se moque de la façon dont vous transférez l'argent de la SARL vers vous, puisque pour lui, c'est la même chose.


Le résultat est que, alors que votre propre avocat vous interdit de considérer les actifs comme "un seul gros tas", l'IRS vous oblige à le faire. Oui, c'est suffisant pour vous donner le coup du lapin.

7
5
2016-08-01 21:43:12 +0000

En règle générale, sauf choix explicite, les SARL sont transparentes en matière d'impôts. L'argent de la SARL est donc votre argent à des fins fiscales, il n'est pas nécessaire de vous verser un salaire. En fait, le concept de salaire pour les membres des SARL n'existe pas du tout. Il s'agit soit de distributions, soit de paiements garantis (et même cela concerne surtout les SARL à plusieurs membres).

La seule préoccupation est la séparation des finances personnelles et des finances de la SARL - en évitant les mélanges. Le fait de mélanger vos dépenses personnelles et professionnelles en utilisant les mêmes comptes/cartes pour les dépenses professionnelles et personnelles peut causer des problèmes en ce qui concerne la protection en cas de procès. Je vous suggère d'en discuter avec un avocat titulaire d'une licence FL.

En résumé, techniquement, le retrait consiste simplement à vous faire un chèque sur le compte professionnel ou à transférer de l'argent entre votre compte personnel et votre compte professionnel. Si vous êtes un membre unique, vous n'avez pas besoin de plus que cela. Assurez-vous que le contrat d'exploitation vous donne explicitement le droit de le faire, bien entendu. Il n'y a pas de conséquences fiscales, mais comme je l'ai dit, il peut y avoir des conséquences juridiques.

5
2
2016-08-02 00:46:52 +0000

Ce que vous demandez s'appelle une "distribution" lorsqu'il s'agit d'une SARL. Il s'agit essentiellement de vous payer une partie ou la totalité du produit de l'entreprise, selon la manière dont vous êtes constitué. Vous pouvez vous verser des distributions selon un calendrier régulier, disons mensuel, ou vous pouvez le faire à la fin de l'année.

Quoi que vous fassiez à cet égard, ce que vous retirez comme distributions est déclaré à votre impôt sur le revenu des personnes physiques comme revenu imposable. Aux États-Unis, les LLC sont soumises à l'impôt indirect (sauf si vous choisissez délibérément de les traiter comme des sociétés à des fins fiscales, ce que font certaines personnes), de sorte que tout ce que les mandants reçoivent sous forme de distribution est personnellement imposable.

Gardez à l'esprit que vous devrez payer TOUT des impôts normalement pris en charge par un employeur, tels que l'impôt sur le travail indépendant (généralement environ 15 %), la taxe de sécurité sociale, etc. Cela s'ajoute à l'impôt sur le revenu, alors n'oubliez pas cela.

J'espère que cela vous aidera.

Bonne chance !

2
-1
2019-11-16 07:08:53 +0000

Je garderais la séparation entre les affaires personnelles et les affaires professionnelles. La SARL vous permet d'être un peu plus imposé, mais vous pouvez demander des déductions qui, espérons-le, compenseront et réduiront vos impôts.

Maintenant, si vous devenez une SOCIÉTÉ, vous serez doublement imposé parce que les sociétés ont payé environ 15 % des impôts sur les bénéfices inférieurs à 50 000 dollars mais, si vous vous payiez vous-même, vous devriez payer des impôts personnels supplémentaires en plus de l'argent déjà imposé.

Je vous recommande d'avoir un compte bancaire professionnel uniquement pour votre entreprise. Et votre propre compte bancaire personnel. Une fois que vous connaîtrez les bénéfices de votre entreprise, fixez-vous un objectif de salaire, un chiffre qui vous conviendra et vous n'en retirerez que quelques-uns par mois. Supposons que vous vous versiez un salaire de 4 000 dollars par mois, créez un document juridique indiquant la raison pour laquelle ce montant vous sera versé, par exemple "salaire", pour rendre la transaction légale. Si vous avez investi de l'argent dans l'entreprise pour la démarrer, disons 50 000 $ et que votre entreprise a gagné 150 000 $ cette année-là, vous pouvez retirer comme remboursement des investissements "Bonus, cadeau", assurez-vous simplement que vos livres sont propres et bien documentés. Même si vous vous payez en tant que SARL, essayez de créer des documents, des contrats, comme si vous étiez une grande entreprise, cela peut sembler bizarre, mais c'est pour votre propre protection et celle de l'entreprise.

-1