Finances personnelles et argent
2014-05-06 12:02:51 +0000

Réponses [4]

11
2014-05-06 19:14:09 +0000

Selon la pensée traditionnelle, le risque et le rendement vont dans la même direction. Autrement dit, si vous recherchez un rendement plus élevé, vous devez assumer un risque plus important. Et si vous recherchez des risques plus faibles, vous obtiendrez probablement des rendements plus faibles.

Ci-dessous, j'ai énuméré quelques "investissements" traditionnels dans l'ordre suivant : "risque le plus faible/rendement le plus faible" et "rendement le plus élevé/risque le plus élevé" :

  1. compte d'épargne/de chèques (rendement < 0,5%) ;
  2. CD (dépôts sous forme de certificats) (rendement < 1,5%) ;
  3. Obligations / comptes sur le marché monétaire / assurance-vie (rendement < 3 %) ;
  4. Actions / FFE (rendement ~ 8 %). Le rendement du marché au cours des 100 dernières années est de 8 % ;
  5. Obligations de pacotille (rendement > 10%) ;
  6. Loterie (Saviez-vous qu'une personne a plus de chances d'être frappée deux fois par la foudre que de gagner à la loterie ?)

J'achète généralement exclusivement des Dividend Aristocrats, qui sont des sociétés qui ont versé, et augmenté, un dividende par action pendant au moins 25 ans. Consultez mon article 4 Dividend Aristocrats You Should Considering Buying sur Seeking Alpha pour une introduction plus détaillée à Dividend Aristocrats.

11
3
2014-05-06 15:31:06 +0000

Une chose que j'envisagerais de faire est d'investir dans des actions qui rapportent des dividendes. Par exemple, certains disent que ATT (T, 5,2 %), Verizon (VZ, 4,5 %) sont d'excellents investissements en ce moment, mais les acheteurs doivent se méfier.

Supposons que vous choisissiez 5 actions avec de bons rendements rémunérateurs. Vous pouvez ensuite placer des ordres stop serrés, si le cours de l'action baisse. Cela vous protégera contre le risque de baisse. Si le cours de l'action grimpe, ajustez votre ordre stop.

Vous pouvez également vendre des options d'achat pour augmenter le rendement, mais vous voulez pouvoir vendre des options d'achat non couvertes en cas de baisse du cours de l'action qui déclenche un ordre de vente pour l'action sous-jacente. Cela peut s'avérer un peu délicat.

Cependant, avec un peu de bonne structuration, vous pourriez facilement vous retrouver dans la fourchette de 12 à 15% avec un potentiel de hausse.

3
2
2014-05-13 00:58:28 +0000

Si vous ne voulez AUCUN risque, alors vos options sont les comptes d'épargne, les CD ou les bons du Trésor.

Avec les comptes d'épargne, vous obtenez de la bave de chien, avec les CD à 5 ans, vous obtenez 2,2 %, et avec les bons du Trésor à 5, 7 et 10 ans, vous obtenez respectivement 1,5 %, 2,2 % et 2,7 %.

Ce qui, comme vous l'avez souligné, ne suit pas l'inflation pendant cette période.

Pour votre horizon de 5 à 10 ans, vous avez essentiellement deux options :

1) Tenir le coup. Mettez cet argent sur un compte d'épargne ou dans des CD d'un an à 1 % et attendez que les taux d'intérêt augmentent. D'ici là, l'inflation l'érodera quelque peu et vous espérez donc qu'il augmente bientôt. Ça craint, mais au moins vous ne pouvez pas perdre d'argent.

2) Investissez de manière plus équilibrée, mais toujours prudente. C'est là que vous trouverez un ou plusieurs bons fonds d'allocation conservateurs ou d'allocation modérés. Il s'agit de fonds qui investissent à la fois dans des actions et des obligations, avec pour objectif de maintenir un risque faible tout en obtenant un rendement décent. En règle générale, les fonds de répartition prudente contiennent plus d'obligations que d'actions, et les fonds de répartition modérée contiennent plus d'actions que d'obligations. L'avantage de ces fonds est qu'ils répondent à vos exigences. L'inconvénient est que vous pouvez, en fait, perdre de l'argent.

Je ne peux pas vous dire ce que vous devez faire, car vous seul connaissez votre situation et votre véritable tolérance au risque. Mais je peux vous dire ce que je ferais à votre place : Je choisirais l'option n°2. Deux raisons :

La première est que 5 à 10 ans est une période suffisamment longue pour se remettre d'une mauvaise passe au début (regardez ce que 2008 a fait à ces fonds pour voir le pire des scénarios), ou simplement pour survivre en surface grâce aux rendements réinvestis si cela se produit plus tard.

La deuxième raison est qu'un portefeuille composé à la fois d'actions et d'obligations se portera mieux ET sera moins risqué à long terme qu'un portefeuille composé uniquement d'actions ou d'obligations. En fait, si l'on tient compte de l'inflation, le portefeuille le moins risqué est composé à 90 % d'obligations du Trésor et à 10 % d'actions. La raison pour laquelle les obligations du Trésor à 100 % ne sont pas plus sûres est exactement due à des moments comme maintenant : lorsque l'inflation est plus élevée que les intérêts qu'elles rapportent.

Tous les fonds ne sont pas créés égaux, alors faites vos recherches avant d'investir : examinez leurs objectifs et leur stratégie, voyez s'il y a eu des changements majeurs dans la gestion récemment, regardez les rendements annuels pour chaque année (pas les moyennes ; les moyennes peuvent cacher de mauvaises surprises), imaginez que vous obtenez ces rendements sur vos 100 000 $, et comment vous vous sentiriez à ce sujet (surtout pour les années négatives).

Bonne chance.

Note : Je n'investirais pas dans un fonds purement obligataire maintenant. Les taux d'intérêt ne peuvent pas baisser beaucoup plus, mais ils pourraient augmenter beaucoup à partir de maintenant, et les fonds obligataires ont tendance à être écrémés dans cet environnement.

2
0
2014-06-04 01:58:42 +0000

Ce n'est pas une option populaire ; cependant, une rente est une option.

D'une manière générale, la plupart des rentes offrent un rendement garanti de 1 % et offrent actuellement des rendements d'environ 2,25 % en fonction de certains facteurs. Elles sont également assorties d'une rente indexée sur l'inflation qui garantit que votre argent suivra le rythme de l'inflation.

Les rentes existent en de nombreuses variantes et sont généralement le produit des compagnies d'assurance. Il s'agit d'un accord contractuel géré par des professionnels qui peuvent garantir un paiement mensuel et la conservation du capital (vous devez toutefois vérifier la cote de crédit de la compagnie et faire preuve de diligence raisonnable).

Les rentes différées vous permettent de décider du moment où vous souhaitez prendre votre distribution. Selon le contrat, vous pouvez généralement retirer 10 % par an sans frais et, après un certain temps (c'est-à-dire 10 ans), vous pouvez retirer la totalité du montant sans frais de rachat.

Pour parler de leur inconvénient, parce qu'ils ne sont pas très populaires, il n'y a pas beaucoup de concurrence dans le segment. Un marché plus concurrentiel pourrait se traduire par des rendements garantis plus élevés ou de meilleures conditions.

Aussi, on déconseille de choisir une rente qui permet à l'investisseur d'investir son capital dans des fonds de marché comme le S&P500. L'avantage est que la rente peut garantir un taux de rendement minimum même si le S&P 500 a de mauvais résultats. L'inconvénient est que les frais payés à l'"intermédiaire" sont plus élevés pour atténuer le risque.

Cela étant dit, je n'hésiterais pas à suggérer une rente à un individu en bonne santé avec une grosse somme d'argent, un profil de risque faible et aucun intérêt à se constituer un portefeuille. La sécurité et les paiements garantis (selon le contrat, éventuellement des paiements garantis à vie) devraient être attrayants.

Si les rentes pouvaient offrir un rendement garanti de 1 %, un taux d'inflation ou de 0,5 % au-dessus du marché, ce qui est toujours plus élevé une année donnée, elles seraient probablement beaucoup plus populaires !

0